Héros de Goussainville
Morts pour la France
Témoignages
Services

SAMSON Cyprien


   
SAMSON Cyprien Jérôme

Terre-de-Haut 3 octobre 1897 - Wittlich 22 novembre 1943

   
Registre Matricule
Mémorial Genweb MGW
Rinaldo-MORO Page
Inscrit sous le N° 114 de la liste du canton de Capesterre.
Classé dans la 1ère partie de la liste en 1915.

Ajourné par le Conseil de Révision de la Guadeloupe le 28-7-15.
Incorporé le 13 Janvier 1916 à la Compagnie de la Martinique(DétT de la Guadeloupe).
Réformé le dit jour par la Commission Spéciale de Réforme de Camp Jacob.
Réformé N° 2 par la Commission Spéciale de Réforme de Camp Jacob le 1er Mai 1917 (Insuffisance physique).

A servi dans les forces françaises de l'intérieur au titre des formations suivantes dans les Départements cç-après :
F.T.P.F. Région parisienne du 1-10-42 au 17-10-42.
A été arrêté déporté le 1-7-43 en Allemagne où il fut porté disparu.
Déporté résistant du 17-10-42 au 30-11-43soit 2 ans 1 mois 13 jours de campagne double (Services homologués par D.M. N° 048/DIR du 7.5.55 - Certificat validation C).
Décédé en Novembre 1943. 
 
Fiche rayée avec mention 'Mort pour la France'.
Archives Départementales de la Guadeloupe - Registres Matricules 1917 1000-150
 
Départ PARIS gare de l'Est le 01/07/1943 - le 02/07/1943 arrivée à TREVES - le 03/07/1943 transfert à HINZERT - puis WITTLICH du 07/07 au 09/11/1943 pour être rejugé par le tribunal de KIEL - du 10/11/1943 au 20/01/1944 à UNTERMASSFELD - puis ultime destination, la prison de SONNENBURG (SLONSK en Plologne) où il décède le 25/04/1944 et repose "tombe 662" dans le cimetière des détenus. 
 
Source : Archives de BAD AROLSEN 
 
Les renseignements ci-dessus complètent et/ou contredisent les informations officielles françaises actuelles : 
 
Convoi du 15 mars 1943, au départ de Paris (gare de l'Est) à destination de Karlsruhe, transféré à Sonnenburg et finalement Wittlich où il sera fusillé. 
 
Mention mort en Déportation. 
 
Source : J.O.R.F. n° 115 du 19/05/1998.
 
Après l'armistice de 1940, Cyprien Jérôme répond très vite à l'appel du général de Gaulle et entre dans les Forces françaises de l'intérieur. Il sera arrêté le 17 octobre 1942 pour faits de résistance et interné jusqu'au 30 juin en France, puis déporté le 1er juillet 1943 dans un camp de concentration en Allemagne, d'où il n'est jamais revenu. 
Ce'magnifique patriote', comme dit la citation parue au Journal officiel le 13 janvier 1959, sous les signatures de René Coty, Président de la République, et de Charles de Gaulle, Président du conseil des ministres, lui attribuant, à titre posthume, la médaille militaire, la croix de guerre avec palme, et la médaille de la Résistance.
Livre : Crime de Fidélité - Jean-Claude Faipeur - page 230
Panneau Henri-Gratien Samson, Inauguration Square éponyme à Goussainville 17 Novembre 2012
 
  Photo de l’identité judiciaire prise le 21 octobre 1942.  
Arrêté par les Brigades Spéciales de la police française le 17 octobre,
Cyprien Jérôme SAMSON sera remis aux forces d’occupation pour être jugé. 
Condamné à mort, il sera déporté le 1 juillet 1943.
 

Remerciements : Michel SAMSON
Décret du 5 Janvier 1959 - Médaille Militaire
 
        
Journal Officiel - 13 Janvier 1959 pages 802 et 803
 
Son nom figure sur le Monument des Déportés .
 
Une rue de Goussainville porte son nom.
 
France Ô : journal diffusé le mardi 22 mars à 18h3O 
Après publicité, la durée de ce journal est de 20'37". Le reportage sur Cyprien SAMSON commence à 11mn et 10 secondes.