Héros de Goussainville
Morts pour la France
Témoignages
Services

MATHERON Lucien


       
MATHERON Lucien René
Paris IV 8 octobre 1920
    - Mont Valérien 16 septembre 1941
       
Mémoire des Hommes SGA
Mémorial Genweb MGW
Fils de MATHERON Hilarion
Frère de MATHERON Clément
Magnifique patriote, membre des Forces Françaises de l'Intérieur, arrêté pour faits de Résistance le 28 Août 1941, a été interné jusqu'au 16 septembre 1941, date à laquelle il est mort glorieusement pour la France". 
Décret du 3 septembre 1959 
J.O. 9 septembre 1959 
 
Paris, le 17 septembre. 
Voici les noms des dix otages fusillés à la suite des agressions commises à Paris contre des membres de l'armée allemande 
1. Matheron (Lucien-René) 
2. Joly (René-Louis) 
4. Clément (Lucien-Léon) 
4. Gokelaere (Albert-Valentin) 
5. Bonnin (André) 
6. Libermann (David) 
7. Mager-Oval 
8. Bernheim (Isidore) 
9. Beckermann (Henri) 
10. Blum (Lucien). 
Les otages fusillés ont été pris parmi les juifs et les communistes. 
L'annonce de cette mesure a été faite dans la presse et par des affiches rouges placardées sur les murs de la capitale. 
Il y est indiqué que dans le cas ou de tels attentats se renouvelleraient, les mêmes sanctions seraient appliquées à un nombre croissant d'otages. (Bava» 0. F. 1.)  
La croix 17 septembre 1941 
 

Plaque du monument Place Henri BARBUSSE
 
Son nom figure sur le Monument aux Morts du Vieux Pays.
 
Lucien Matheron repose au carré militaire du cimetière de Goussainville
Documents : Mr Jean MATHERON